La Nature est gĂ©nĂ©reuse, variĂ©e, nourricière, constante, belle et riche. Les plantes, les vĂ©gĂ©taux, les fleurs, la terre, les pierres, les ruisseaux, les fruits, sont autant de petits traitements qui agissent sĂ©parĂ©ment ou ensemble pour soigner les corps et l’âme des hommes.

Jeunes ou plus âgĂ©s, tous sont unanimes : les jardins, les parcs,  les forĂŞts font du bien dès que l’on prend le temps de les regarder, les Ă©couter, les sentir, les toucher, les goĂ»ter, mais surtout d’y frĂ´ler les pieds en pleine conscience. La marche dans la Nature serait vĂ©ritable ressource pour des esprits en vitesse: il suffit de ralentir.

Mais comme nous l’ont enseignĂ© les performance artists-marcheurs dans les paysages, (Richard Long ou Hamish Fulton; Francis Alysse comme Francesco Careri) la marche est aussi une forme de pratique esthetique qui en appel Ă  une processes de creation particuliere car ephemere.

Vagabonder pourait ainsi se rapprocher d’une forme de continuous drawing, une derive  qui  fait penser aux propos de Klee parlent du dessin : « Une ligne est un point qui est parti marcher, faire une promenade ».  Sauf que la ballade, comme une choreographie, ne laisse que peu de traces visibles (Ă  moins de redoubler par une intervention de type land art in situ, soit de la photographie, des dessins, ou des ecru’s).

Ce qui ne veut pas dire que la production artistique animant la personne et donc la production de sens, fait defaut. Au contraire. La trace s’exprime autrement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s